Point WTC7-7 : Connaissance anticipée de l’effondrement
Point WTC7-7 : du World Trade Center 7

<< Point précédent, Point suivant >>

Introduction

Le 11 septembre 2001, nombreux furent ceux qui savaient, bien avant l’effondrement du World Trade Center 7, que cette tour de 47 étages allait s’écrouler. [1] Il y eut même deux annonces prématurées de cet effondrement par de grandes chaines télévisées. Comment expliquer cette préconnaissance ?

Les défenseurs de la version officielle de l’effondrement du WTC 7 ont suggéré, avec des variantes dans le temps, deux explications différentes – appelées ici “Récit numéro 1” et “Récit numéro 2” – qui sont toutes deux traitées ici comme autant de versions officielles.

Le récit numéro 1, le premier dans l’ordre chronologique, a été largement diffusé sur Internet et a reçu, à un moment donné, le soutien du NIST (National Institute of Standards and Technology), ce qui l’a rendu de facto version officielle. [2]

Le récit numéro 2 est la version officielle actuelle de l’effondrement, puisqu’il figure dans le rapport final du NIST remis en 2008. [3]

Les versions officielles

Récit numéro 1 : Le WTC 7 a été gravement endommagé par les débris tombés lors de l’effondrement du WTC 1, qui ont occasionné des dégâts structurels et des incendies dans le WTC 7. Ces feux étaient particulièrement étendus et intenses, étant alimentés par le fuel stocké dans le bâtiment. [4] En observant les dégâts structurels et les incendies, les responsables des pompiers et les ingénieurs en chef conclurent que le WTC 7 risquait de s’effondrer. Des messages d’alertes ont alors été lancés et des actions appropriées ont été prises : les pompiers ont été évacués du bâtiment et les pompiers comme d’autres personnes informés que le bâtiment pourrait bien s’effondrer. Autrement dit, les prédictions d’effondrement étaient la réaction rationnelle aux observations directes des témoins. [5]

Récit numéro 2 : L’explication précédente de l’effondrement du WTC 7 (récit numéro 1) est incorrecte. Les dégâts dus aux impacts des débris tombés lors de l’effondrement du WTC 1 étaient insuffisants pour compromettre le WTC 7 et n’ont pas joué un rôle significatif dans sa chute. [6] Et les incendies n’ont pas été attisés par le fuel stocké dans le batiment. [7]

Le WTC 7 s’est effondré principalement à cause du feu. C’est la première fois dans l’Histoire que le feu provoque l’écroulement d’un gratte-ciel en acier. [8] L’incendie a déclenché l’effondrement au travers d’une séquence particulière d’événements internes au bâtiment et invisibles de l’extérieur, dont la dilatation thermique du système de planchers, le décrochage d’une poutrelle, et l’effondrement des étages, résultant en un enchainement de défaillances de colonnes. [9]

La défaillance d’une seule colonne a déclenché l’effondrement complet du nord au sud de tout l’intérieur du bâtiment, qui fut suivi par l’effondrement complet d’est en ouest de tout l’intérieur, laissant ainsi les colonnes de la façade sans soutien latéral, ce qui entraina leur flambage quasi simultané.

Bien que les incendies dans le bâtiment 7 aient attaqué les éléments en acier du gratte-ciel sur une durée de plusieurs heures, le bâtiment n’est pas pour autant devenu instable, et son destin n’a été scellé que quelques minutes, voire quelques secondes, avant qu’il ne s’effondre. [10]

Les éléments les plus probants.

Ni le récit 1, ni le récit 2 ne correspondent aux éléments probants.

Contrairement à ce qui est souvent avancé par les défenseurs de la version officielle du 11/9, les témoins qui s’attendaient à la chute du WTC 7 ne sont pas parvenus à cette conclusion de par leurs propres perceptions, mais en raison de ce qu’on leur a dit. [11]

Ce que les témoins ont perçu personnellement ne peut très certainement pas expliquer le récit numéro 2, qui avance une séquence d’événements de dernière minute internes au bâtiment, sans précédent, imprévisibles et invisibles par les témoins.

Les deux récits sont contredits par les faits suivants : 1) certaines personnes étaient sures que le bâtiment était sur le point de tomber, 2) certaines d’entre elles avaient acquis cette certitude très tôt, et 3) des médias parmi les plus importants ont annoncé l’effondrement du WTC 7 de façon prématurée.

1. Concernant l’aspect de la « certitude », le reporter de MSNBC, Ashleigh Banfield raconta que tôt cet après-midi là, « j’ai entendu plusieurs comptes-rendus provenant de différents officiers disant que le bâtiment est le prochain qui va s’effondrer, » et l’un d’eux a dit : « ils attendent juste qu’il s’écroule maintenant. » [12] Et en fait, de nombreux pompiers de New York ont témoigné avoir attendu patiemment, et sûrs de leur fait, que le bâtiment s’effondre. [13] Par exemple :

Le pompier Thomas Donato a déclaré : « On patientait, en attendant que le [bâtiment] 7 s’écroule. On est resté là un moment, deux bonnes heures. » [14]

Le pompier James Wallace a déclaré : « Ils disaient que le bâtiment 7 était sur le point de s’écrouler, alors on s’est regroupés et on est revenu au camion. On est allé jusqu’au bâtiment 4 ou 3 ; je ne sais plus. On allait mettre notre grande échelle là-bas. Mais ils nous ont dit de ne pas le faire, que le bâtiment 7 allait s’effondrer. Alors on a attendu qu’il s’écroule. » [15]

Le commissaire adjoint, James Drury, a déclaré : « J’ai trainé là-bas un certain temps. Il y avait des centaines de pompiers qui attendaient – ils attendaient que le bâtiment 7 s’écroule. » [16]

Le pompier en chef Thomas McCarthy a dit : « Alors, quand je suis arrivé au poste de commandement, ils venaient juste de recevoir une flopée de gars qui y attendaient . Ils attendaient simplement que le bâtiment 7 s’écroule. » [17]

Le membre du SAMU Steven Pilla a déclaré : « Nous avons reculé. Nous n’avons rien fait de plus [sic] car le bâtiment 7 allait s’écrouler. C’était un problème pour nous, il fallait attendre que le bâtiment 7 s’effondre. » [18]

Le fait, solidement établi [19], que de nombreux témoins étaient certains de l’effondrement, ne peut être expliqué ni par le récit numéro 1, ni par le récit numéro 2.

2 : La réalité d’une connaissance anticipée est également clairement établie :

Le pompier Vincent Massa, parlant des pompiers attendant que le WTC 7 s’écroule, a déclaré : « Tout le temps que nous attendions là – ce sont des heures qui ont passé ainsi. » [20]

L’estimation de Massa est confirmée par une étude plus large des récits oraux des pompiers de New York (FDNY, pour Fire Departement of New York). Cette étude montre que parmi les 60 pompiers qui ont mentionné avoir eu connaissance à l’avance de l’effondrement du WTC 7, l’heure à laquelle ils l’ont su peut être déterminée dans 33 cas : pour 17 d’entre eux, ils avaient prévu l’effondrement environ deux heures avant qu’il se produise, tandis que dans les 16 autres cas, cette prédiction s’est faite plus de deux heures à l’avance. Dans 6 de ces cas, ils avaient prédit l’effondrement plus de 4 heures à l’avance. [21]

Certains rapports indiquent que le FDNY avait été évacué du WTC 7 dès 14h, et qu’on leur avait demandé d’abandonner le bâtiment parce qu’il était condamné. [22] Cette prédiction semble avoir eu pour origine le Bureau de gestion des urgences du Maire, Rudolph Giuliani. [23]

Comment de telles prédictions de l’effondrement ont-elles pu être faites avec autant de certitude et aussi longtemps à l’avance ? Le récit numéro 2, qui est l’explication officielle actuelle, se montre tout particulièrement incapable de répondre à cette question, puisque la seule et unique cascade d’effondrements internes sur laquelle se base l’explication [du NIST] n’a été vue par personne et s’est produite quelques instants avant que la tour s’écroule. Dans tous les cas, puisqu’aucun bâtiment d’acier ne s’était jamais effondré auparavant, à moins d’avoir été démoli à l’explosif, il n’y avait pas de raisons de faire de telles prédictions.

3 : Les versions officielles sont également réfutées par les annonces prématurées de l’effondrement du WTC 7, faites par CNN et la BBC :

CNN a annoncé l’effondrement imminent du WTC 7 une heure et 10 minutes avant qu’il ne se produise. [24] Juste après cette annonce prématurée, dans l’heure qui a suivi, CNN a affiché de façon intermittente la légende “Building 7 at World Trade Center on fire, may collapse” (le bâtiment 7 du WTC en feu, il pourrait s’effondrer). Ensuite, 4 min 30 sec avant l’effondrement, un nouveau texte est apparu en incrustation : “Building #7 ablaze, poised to collapse” (Bâtiment 7 en flammes, prêt à s’écrouler). Puis, 3 minutes plus tard, une autre incrustation : “Building 7 at World Trade Center on fire, on verge of collapse” (Bâtiment 7 du WTC en feu, sur le point de s’effondrer). À aucun moment durant ces 70 minutes, les témoins n’ont pu voir de changements dans le WTC 7, comme une intensification des incendies, un effondrement partiel, ou même un affaissement. [25]

L’effondrement du WTC 7 a été annoncé par la BBC avec 23 minutes d’avance. La BBC a même fourni une version du récit numéro 1 pour expliquer les raisons de cet effondrement. [26] Ces annonces prématurées, avec l’explication fournie, étaient tout à fait curieuses, étant donné qu’aucun bâtiment à structure d’acier ne s’était jamais écroulé à cause du feu auparavant.

Conclusion

Ni le récit numéro 1 ni le récit numéro 2 de l’effondrement du WTC 7 ne peuvent expliquer la certitude qu’avaient de nombreuses personnes sur place que le bâtiment allait s’écrouler, le fait que certaines d’entre elles le savaient longtemps à l’avance, et le fait que deux chaines de télévision aient pu annoncer cet événement de façon prématurée. Il semble bien que cette connaissance anticipée soit venue de gens qui avaient l’intention d’abattre cette tour.

Cette préconnaissance corrobore donc les éléments de preuve et les conclusions présentées dans les points précédents (Voir Points de Consensus WTC7-1, 2, 3, 5 et 6), selon lesquels le WTC 7 a été abattu au moyen d’un procédé de démolition contrôlée.

<< Point précédent, Point suivant >>

Références du Point WTC7-7
De nombreuses sources sont données plus bas, sous “Les éléments les plus probants
Sivaraj Shyam Sunder et C. Sawyer, June 2004, Progress Report on the Federal Building and Fire Safety Investigation of the World Trade Center Disaster NIST SP 1000-5, National Institute of Standards and Technology, 30 juin 2004, p. xxxviii. Un article de 2005 du journal Popular Mechanics illustre la façon dont les premières investigations du NIST ont été utilisées pour riposter aux remarques de ceux qui critiquaient la version officielle du 11/9.
Richard Gann, Final Report on the Collapse of World Trade Center Building 7 NIST NCSTAR 1A, National Institute of Standards and Technology, 20 novembre 2008.
Shyam Sunder et Sawyer, juin 2004, Progress Report on the Federal Building and Fire Safety Investigation of the World Trade Center Disaster NIST SP 1000-5. “Debunking the 9/11 Myths: Special Report.”
Le NIST a eu tendance à éviter le sujet de la “connaissance anticipée” ou “préconnaissance”, mais plusieurs débunkers, dans leurs argumentaires, ont élaboré sur les déclarations du NIST. La tentative [de debunking] de Ryan Mackey a été traitée par Graeme MacQueen, dans “Waiting for Seven: WTC 7 Collapse Warnings in the FDNY Oral Histories,” Journal of 9/11 Studies, janvier 2008.
En dehors du fait qu’ils ont provoqué les incendies dans le WTC 7, les dégâts causés par les débris du WTC 1 ont eu peu d’effets sur le déclenchement de l’effondrement du bâtiment 7.” Gann, Final Report on the Collapse of World Trade Center Building 7 NIST NCSTAR 1A, p. xxxvii.
Les incendies de fuel n’ont pas joué de rôle particulier dans l’effondrement du WTC 7.” Ibid., xxxvi.
C’est la première fois que se produit un effondrement total d’une tour seulement à cause d’incendies.Ibid., xxxv.
Le mécanisme derrière l’effondrement est illustré par le graphique inclus dans le rapport final du NIST, intitulé NIST NCSTAR 1-9 Vol. 2, chapitre 12, pp. 588-97. Une image de la déformation issue du modèle d’effondrement est présente sur la couverture de NIST NCSTAR 1A.
Richard Gann, Final Report on the Collapse of World Trade Center Building 7 NIST NCSTAR 1A, National Institute of Standards and Technology, 20 novembre 2008, 21 ff.
Certains pompiers présents sur place ont prédit l’effondrement sur la seule base de leurs observations, mais leur nombre doit être ramené d’un facteur 7, car les autres ont basé leur certitude de l’imminence de l’effondrement sur celles des autres, typiquement sur celle d’officiers supérieurs. MacQueen, “Waiting for Seven: WTC 7 Collapse Warnings in the FDNY Oral Histories.”
Reporter au WTC 7: “That is the building that is going to go down next [Voici le prochain bâtiment qui va s’écrouler !]”; (YouTube: igykalen; 1:32); également disponible auprèsYouTube: Kaba DAYI
Les récits oraux enregistrés des événements du 11/9 provenant de 503 pompiers de New York (World Trade Center Task Force Interviews) sont accessibles sur le site Web du New York Times. Des témoignages en plus de ceux listés ci-dessous incluent :

Le reste de la journée, nous déchargions des camions. On faisait des petits trucs, mais ils attendaient que le bâtiment 7 du World Trade Center s’écroule.” Pompier Timothy Burke, p. 17.“ … ils ont évacué tout le monde, et on était tous là, à attendre encore et encore, jusqu’à ce qu’il s’effondre … ” Technicien médical d’urgence (EMT), Joseph Fortis, p. 15.

Je me souviens que plus tard ce jour-là, alors que nous attendions que le Bâtiment 7 s’effondre, ils nous ont fait reculer jusqu’à Vesey, à presque un bloc entier d’immeubles …

Tout le temps que nous attendions là – ce sont des heures qui ont passé ainsi … Vincent Massa, p. 17, 19.

Ils semblaient savoir que le bâtiment allait s’effondrer. C’était juste une question de temps, et tout le monde attendait que cela se produise.Lieutenant Russell Stroebel, p. 5.

“Une fois qu’ils nous eurent rassemblés à nouveau et un peu réorganisés, ils nous renvoyèrent jusqu’à Vesey, où nous sommes restés en attendant que le bâtiment 7 du World Trade Center s’écroule.” Pompier Frank Sweeney, p. 14.

Fire Department of New York (World Trade Center Task Force Interviews), The New York Times. La déclaration de Donato se trouve page 5 du document.<
David Griffin, The Mysterious Collapse of World Trade Center 7: Why the Final Official Report About 9/11 Is Unscientific and False, Northampton, Mass.: Olive Branch Press, 2010, p. 113.
Ibid., p. 114.
L’annonce prématurée par CNN est accessible sur dailymotion intitulée “CNN Announces WTC7 Collapse Too Early”.
Pour voir la couverture complète du 11/9 par CNN, consulter le September 11 Television Archive.
L’annonce prématurée par la BBC est accessible sur dailymotion intitulée “BBC REPORT ON EARLY WTC7 COLLAPSE (”.

 

Comments are closed.