New York, 8 sept. 2016 – A l’approche du 15e anniversaire des attentats du 11/9, et avec ces guerres et ce terrorisme post-11-septembre toujours plus intenses, le Comité du Consensus911 est plus que jamais engagé à “fournir une source fiable d’informations à même d’être utilisée pour toute enquête qui pourrait être menée par le public, les médias, le milieu académique, ou toute autre institution ou entité d’investigation.”

Cette année, les 23 membres du Comité ont publié deux nouveaux Points de consensus, en utilisant le modèle de validation basé sur “les éléments les plus probants” très utilisé dans le milieu médical.

NYT: Tale of the TapeLe premier Point, “Comparaison entre les affirmations d’incendies infernaux dans la Tour Sud et les transcriptions radio des pompiers de New York” dément catégoriquement la version officielle selon laquelle les étages situés dans la zone frappée par l’avion étaient en proie à un “brasier infernal,” qui aurait soi-disant causé la fonte de l’acier et provoqué l’effondrement de la tour.

Le second Point de consensus publié cette année concerne l’omission totale, dans la narrative officielle, des témoignages de deux hauts responsables de la ville de New York qui ont rapporté avoir survécu à une énorme explosion à l’intérieur du World Trade Center 7 (WTC 7) le matin du 11-Septembre, et être restés coincés dans la cage d’escalier pendant 90 minutes.
Ces deux Points de consensus viennent s’ajouter aux déjà très nombreuses preuves selon lesquelles le 11/9, utilisé pour promouvoir le “choc des civilisations” avec le monde musulman, n’est rien d’autre qu’une vaste escroquerie qui comprend : Le Word Trade Center, le Pentagone, les pirates de l’air, les appels téléphoniques depuis les avions, les fausses images vidéos de sécurité, et les errements des commandements militaires et politiques ce jour-là.
Une fois qu’ils ont compris la stratégie impérialiste derrière le 11/9, nombreux sont ceux et celles, y compris dans le monde académique, qui trouvent impossible de continuer à vivre dans cette matrice illusoire, et qui consacrent leur temps à informer les autres. C’est aussi dans ce but que certains membres du Comité du Consensus911 continunent de s’occuper des événements du 11/9.

Par exemple, le Dr. Niels Harrit, professeur émérite de Chimie à l’université de Copenhague, avait publié plus de 60 articles revus par des comités de lecture dans les plus importants journaux de Chimie, quand il a pris connaissance en 2007 de l’étrange effondrement du WTC 7. Il a, depuis cette date, donné plus de 300 présentations au sujet du WTC, dans des pays aussi variés que Danemark, Suède, Norvège, Allemagne, Hollande, France, Suisse, Espagne, Royaume-Uni, Canada, USA, Chine, Australie, Russie et Islande. En mai 2016, il a donné une conférence à Londres, et en août 2016, au World Social Forum à Montreal.

Frances Shure, une avocate professionnelle spécialisée en “psychologie profonde” a expliqué à la télévision publique du Colorado en août 2016, les principaux points de sa série révolutionnaire “Pourquoi des gens biens deviennent parfaitement silencieux – voire pire – au sujet du 11/9 ?”

Le Dr. Graeme MacQuenn, professeur émérite d’Études sur la Paix à l’Université McMaster, a publié une analyse de la psychose concernant les spores d’anthrax qui avait suivi le 11-Septembre, sous le titre The Anthrax Deception: The Case for a Domestic Conspiracy. Il a donné en 2016, plusieurs conférences sur le 11/9 à Montréal, San Francisco, et New York.

Deux autres membres du Comité, le physicien David Chandler, et l’ingénieur Jonathan Cole, tiennent un site Web, sur lequel ils publient les résultats de leurs recherches indépendantes, et qui est affilié à ceux des quelque 2600 Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9 et à celui des Scientifiques pour la vérité sur le 11/9.

Le cofondateur du Comité, le Dr. David Ray Griffin, a écrit un 11e livre sur le 11/9, Bush and Cheney: How They Ruined America and the World [Bush et Cheney : Comment il ont ruiné l’Amérique et le monde entier], qui sera publié en novembre. Dans la 1ere partie du livre, il liste les nombreuses façons dont l’administration Bush-Cheney a affaibli la constitution US, et causé le chaos dans le grand Moyen-Orient, qui s’est déversé sur l’Europe. Dans la seconde partie, il explique que la version officielle du 11/9 ne peut en aucun cas être vraie, car elle fait appel à au moins 13 miracles – y compris des violations des lois de la Physique.

by E.W., Aug. 9 at WSF 2016Elizabeth Woodworth, l’autre cofondatrice du 9/11 Consensus Panel, a donné en août une présentation PowerPoint au World Social Forum de Montréal, évoquant le travail du Comité du Consensus911, et certains de ses éléments de preuve les moins connus – mais néanmoins surprenants. Une émission d’une heure y sera consacrée en septembre sur une chaine câblée de Colombie britannique.
Le Comité tient à remercier son équipe de traducteurs bénévoles, qui a permis de rendre accessible ce travail dans 6 langues différentes.

###

651 words

Source: The 9/11 Consensus Panel @consensus911
Contact list: www.consensus911.org/media-contacts/
E-mail: consensus911@gmail.com

 

Comments are closed.