Point WTC7-3 : L’affirmation dans le rapport final du NIST expliquant
Point WTC7-3 : que le WTC 7 est tombé en chute libre sans l’aide d’explosifs

<< Point précédent, Point suivant >>

La version officielle

Dans son rapport final sur le WTC 7 publié en novembre 2008, [1] le NIST a reconnu que ce bâtiment s’était effondré à la vitesse de la chute libre pendant plus de deux secondes. Cependant, le NIST a continué de dire que le WTC 7 s’était écroulé à cause des incendies, et sans l’aide d’aucun explosif.

Les éléments les plus probants contre cette version officielle

L’analyse scientifique [2] montre que l’effondrement à la vitesse de la chute libre d’un bâtiment à structure d’acier n’a pas pu être produit par un incendie, c’est-à-dire sans explosifs (un fait que l’investigateur principal du NIST, Shyam Sunder a reconnu [3] lors d’un examen public du projet de rapport du NIST d’août 2008).

<< Point précédent, Point suivant >>

Références du Point WTC7-3
NIST NCSTAR 1A, “Final Report on the Collape of World Trade Center Building 7 [Rapport final sur l’effondrement du bâtiment 7 du World Trade Center]”, novembre 2008, p. 45f (pdf: 87f).
Chandler, “NIST finally admits freefall Part 3 [WTC7 : le NIST admet finalement la chute libre 3ème partie]”, 2 janvier 2009, at 1 min 19 sec. Cette analyse a été confirmée par le NIST lui-même dans “Questions and Answers about the NIST WTC 7 Investigation”, NIST, août 2008 (initialement publié sur www.nist.gov/public_affairs/factsheet/wtc_qa_082108.html). Cette version du document qui fut publiée sur le site du NIST au moment de la sortie de sa version provisoire du rapport sur le WTC7, a été par la suite remplacée par une version datant du 17 septembre 2010, dans laquelle le NIST confirme la présence d’une chute de 2,25 secondes à l’accélération gravitationnelle (a 2,25-second stage of « gravitational acceleration (free fall) » ), autrement dit, à la vitesse de la chute libre.
Sunder a déclaré : « La durée de la chute libre serait la durée de chute d’un objet qui ne rencontrerait pas d’élément de structure en dessous de lui. … Le … temps … . qu’ont mis les 17 étages pour disparaitre est environ 40% plus long que celui de la chute libre. Et ce n’est pas surprenant, puisqu’il y a eu une certaine résistance structurelle dans ce cas particulier. Et il a fallu que se produise toute une séquence de défaillances structurelles. Tout n’a pas été instantané. » (“Briefing technique sur le WTC 7”, NIST, 26 août 2008). Bien que le NIST ait initialement publié la vidéo et la transcription de ce briefing sur son site Internet, il les a retirés tous les deux. Mais la vidéo est disponible un peu partout, de même que la transcription, sous le titre « NIST Technical Briefing on Its Final Draft Report on WTC 7 for Public Comment. » Vous pouvez retrouver cette vidéo en 2 parties sur le site de ReOpen911.

 

Comments are closed.