DutchFlag26 novembre 2013 — Le 9/11 Consensus Panel a le plaisir d’annoncer la mise à disposition de l’ensemble de son site Web en hollandais, y compris les 37 Points de Consensus développés jusqu’à aujourd’hui.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JFK_DouglassNew York, 20 novembre 2013 – Cette année du cinquantenaire de l’assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy a vu Edward Snowden et Glenn Greenwald lever un coin du voile sur les activités illégales d’espionnage des citoyens américains et alliés de la part de l’ « État profond » (Deep State) aux États-Unis.

La prise de conscience généralisée de ces « crimes d’État contre la démocratie » doit permettre de changer la donne et de reconsidérer à la fois le passé et le présent.

Afin de rendre hommage à la vie de J.F. Kennedy, le 9/11 Consensus Panel a décidé aujourd’hui de mettre en avant une étude académique qui prouve de façon méthodique l’opération de camouflage de la Commission Warren sur le crime d’État de l’assassinat de JFK.

Continue reading »

Les 23 membres du Comité du 9/11 Consensus ont conduit trois cycles de relecture – durant lesquels chacun ne connait pas l’opinion des autres (méthode Delphi) -, et sont arrivés à dégager 5 nouveaux points de consensus réfutant la version officielle du 11-Septembre, dont voici la liste :

  1. Des indices sismiques révélateurs d’importantes explosions dans le sous-sol des Tours Jumelles
  2. Des indices matériels et témoignages d’explosions sous les Tours Jumelles
  3. De l’acier fondu coulant sous la pile de débris des Tours Jumelles plusieurs semaines après le 11/9
  4. L’échec du NIST, malgré sept années d’effort, à présenter une simulation informatique de l’effondrement du Bâtiment 7 qui soit compatible avec les images de l’événement
  5. Un sérieux problème de chronologie dans la fameuse histoire du « Let’s Roll ! » à bord du vol UA 93, qui a été utilisé comme un cri de ralliement et de guerre

Cela porte à 37 le nombre total de Points de Consensus.

TruthSeeker_GladioCette émission de 12 minutes diffusée par la chaine moscovite Russia Today s’intitule “9/11 and Operation Gladio“. Y sont interviewés quatre membres du 9/11 Consensus Panel, dont  le Dr. Daniele Ganser, auteur du livre “Les armées secrètes de l’OTAN“, le Dr. Graeme MacQueen, co-éditeur du “Journal of 9/11 Studies,” l’ingénieur et chercheur du 11-Septembre Jonathan Cole, et Elizabeth Woodworth, la co-fondatrice avec Dr. David Ray Griffin – et coordinatrice – du 9/11 Consensus Panel.

L’émission a été diffusée 5 fois par Russia Today et a été visionnée par 100 000 personnes durant la première journée après sa mise en ligne sur Internet.

911TNPH_dvdLe réalisateur plusieurs fois primé et membre du 9/11 Consensus Panel, Massimo Mazzucco, lance aujourd’hui son documentaire “11-Septembre : Le nouveau Pearl harbor“. Ce film pédagogique et exhaustif de presque 5 heures a nécessité trois ans de travail. Il se compose de 7 parties distinctes et résume l’essentiel du débat public qui anime Internet depuis 12 ans sur le sujet du 11/9.

Mazzucco commente : “Bien que principalement destiné au grand public, le film apporte également des éléments nouveaux qui intéresseront certainement les chercheurs et les spécialistes. Ce film se veut pédagogique, c’est une opération sans objectif de profits, et cela doit rester ainsi pour se conformer aux droits du Copyright. C’est pour cela que nous l’avons mis en ligne gratuitement dès le lancement.”

Le film est également disponible en coffret DVD, et existe en plusieurs langues (anglais, italien notamment).

Le contenu précis du documentaire est indexé sur le site de M. Mazzucco, pour faciliter la recherche de sujets particuliers.

BoeingUA93En cas de détournement, les pilotes de ligne sont entrainés à taper sur leur transpondeur le code universel  de détournement (7500), appelé “Sqwak” en anglais, pour avertir les contrôleurs de la Federal Aviation Agency (FAA) au sol.

Bien que cela ne prenne que 2 ou 3 secondes, le fait qu’aucun des 8 pilotes n’a effectué ce geste simple et obligatoire jette de sérieux doutes sur l’histoire des pirates de l’air. Lire la suite… 

Le Comité du 9/11 Consensus a le plaisir d’accueillir M. Mathieu Kassovitz comme Membre d’Honneur :

Kassovitz, Mathieu for Website Mathieu Kassovitz est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur français. Son oeuvre cinématographique est connue en France et au plan international. Il a reçu de nombreux prix pour ses films, dont celui de la Mise en scène au Festival de Cannes pour La Haine, pour lequel il a été qualifié d’”héritier de François Truffaut”. Il a également été nommé aux Césars comme Meilleur réalisateur pour Les rivières pourpres et a remporté 3 Césars (meilleur montage, meilleur film, meilleur producteur). Son dernier film s’intitule L’Ordre et la Morale. Mathieu Kassovitz est aussi connu pour avoir ouvertement remis en cause la version officielle du 11-septembre à la télévision française.
Plus d’infos sur les Membres d’Honneur ici

DulesAirportIl se trouvait, le 11 Septembre 2001, quelque 300 caméras de sécurité à l’aéroport international de Dulles, toutes censées conserver leurs enregistrements pendant 30 jours, et être méticuleusement entretenues par des agents techniques et monitorées par des agents fédéraux. À ce jour, le gouvernement US n’a rendu publique aucune vidéo ou image datée et estampillée de ces 300 caméras de sécurité.
Lisez le Point Video-2 ici

Le 9/11 Consensus a le plaisir d’accueillir M. Ferdinando Imposimato comme membre d’honneur :

Consensus Panel PhotoMr. Ferdinando Imposimato est président honoraire de la Cour suprême italienne et  ancien juge d’instruction. Il a instruit de nombreuses affaires liées au terrorisme, dont le rapt et l’assassinat du président du Conseil italien Aldo Moro et la tentative d’assassinat du pape Jean-Paul II. Il fut également consultant juridique pour les Nations Unies. Il a déclaré publiquement que le 11/9 avait été une opération sous fausse bannière (False Flag), et a demandé que cette affaire soit jugée par la Cour pénale Internationale de La Haye, dont le rôle est de protéger le monde des criminels de guerre. M. Imposimato est également l’auteur des ouvrages La grande menzogna (Le grand mensonge), Terrorismo internazionale. La vérità nascosta » (Terrorisme international. Les vérités cachées), La Repubblica delle stragi impunite (La république des tragedies impunies), et I 55 giorni che hanno cambiato l’Italia. Perché Aldo Moro doveva morire? (Les 55 jours qui changèrent l’Italie. Pourquoi Aldo Moro devait mourir), sur l’assassinat du premier ministre italien en 1978.

Plus d’informations sur les Membres d’honneur du 9/11 Consensus ici

BoeingUA93D’après l’agent de supervision chez GTE, Lisa Jefferson, qui a pris l’appel de Todd Beamer, la ligne est restée connectée longtemps après le crash du Vol UA93. Expliquant que M. Beamer avait laissé tomber le combiné téléphonique après avoir lancé la fameuse phrase “Let’s Roll!” (Allons-y !), elle raconte que la ligne est “simplement devenue silencieuse“. Et bien qu’elle soit restée à l’écoute sur cette ligne pendant “encore 15 minutes environ“, elle n’a “entendu aucun crash”. Et elle a ajouté : “Je ne comprends pas. La ligne n’est pas tombée, car sinon, on aurait entendu un son différent, comme une sonnerie. La communication n’a pas été interrompue, la ligne est juste devenue totalement silencieuse.
Lisez la suite ici

Telephone handsetNEW YORK, le 16 mai 2013 / PRNewswire / – La toute première fois que l’Amérique et le monde entier ont pris connaissance des détournements d’avions du 11 septembre 2001, ce fut de la bouche du Procureur général Ted Olson, qui fit part de deux appels téléphoniques de sa femme, Barbara Olson, la célèbre commentatrice de CNN. Alors qu’elle se trouvait à bord du vol 77 d’American Airlines, Barbara Olson a, aux dires de son mari, décrit la scène du drame qui était en train de se dérouler, à savoir que plusieurs pirates de l’air musulmans, aux physiques plutôt frêles, avaient rassemblé les dizaines de passagers à l’arrière de l’avion en les menaçant de couteaux et de cutters. Ces appels téléphoniques de Mme Olson, ainsi que d’autres effectués ce jour-là depuis les avions, ont été analysés par l’équipe d’experts (Panel) du 9/11 Consensus, composée de scientifiques, de pilotes, de professeurs, d’avocats et de journalistes.
Lisez le Communiqué de Presse de CNBC (chaine TV publique canadienne) et sa traduction en français par l’association ReOpen911

Le 9/11 Consensus est heureux d’accueillir deux nouveaux membres dans son Panel d’experts :

Ganser, Daniele, 2012-2Dr. Daniele Ganser, historien suisse, il dirige le Swiss Institute for Peace and Energy Research (SIPER) à Bâle, et étudie les problématique globales du pic pétrolier, des guerres déguisées, des guerres pour les ressources, et des stratégies économiques. Il enseigne l’Histoire et l’avenir des systèmes énergétiques à l’Université de St. Gallen (HSG), et l’analyse des conflits dûs à la lutte pour le pétrole à l’Université de Bâle.

Jonathan Cole, from online photo May 26 2013Jonathan Cole, Ingénieur civil professionnel dans les États du Connecticut, de Floride et du New Hampshire, diplômé en 1979, possédant plus de 28 ans d’experience en ingénierie civile et en gestion de chantiers, incluant la construction de bâtiments, ponts,  et le design d’infrastructures et de services.

Plus d’informations sur les membres du 9/11 Consensus Panel ici

Stephen Lendman News PostElizabeth Woodworth a donné une interview de 30 minutes à l’animateur Stephen Lendman sur Progressive Radio News, à propos des 4 nouveaux Point de Consensus sur les appels téléphoniques depuis les avions le 11 septembre 2001. Les éléments probants les plus récents jettent de sérieux doutes à la fois sur la possibilité pour ces téléphones mobiles d’établir des communications avec le sol, sur la durée des appels, et sur les contradictions entre les différents témoignages. Par exemple, deux des appels censés avoir été passés alors que l’avion volait à 10 000 m d’altitude ont laissé l’identifiant du téléphone portable appelant sur les répondeurs téléphoniques qui ont reçu les appels. Cela était impossible à l’époque, d’après les experts en téléphonie cellulaire, étant donné qu’une connexion à une telle altitude pouvait au maximum durer quelques secondes, à supposer qu’elle soit techniquement faisable.