drapeau_AllemandLes médias ont clamé haut et fort que plus de 10 ans après les faits, ils sont incapables d’évaluer les éléments techniques qui contredisent la version officielle des attentats du 11-Septembre.

Un problème similaire existait dans le domaine de la médecine, lorsque plusieurs approches contradictoires et non évaluées coexistaient pour la formulation d’un diagnostic ou d’un traitement. Ce problème a été grandement résolu par l’introduction de la médecine « basée sur les éléments probants » (evidence-based). Par l’utilisation de méthodes rigoureuses de relectures critiques, la médecine a aujourd’hui développé des centaines de « déclarations standards de consensus » destinées à aider les praticiens du monde entier en matière de diagnostics et de traitements médicaux.

De la même façon, 24 experts membres depuis trois ans du Comité de Consensus sur le 11-Septembre (9/11 Consensus Panel) ont développé 44 Points de Consensus basés sur « les éléments les plus probants » qui contredisent la version officielle du 11/9.

Ces experts qui n’avaient pas connaissance les uns des autres durant tout le processus ont participé à trois cycles de relecture et de feedback qui ont permis de raffiner ces 44 Points de consensus.

Cette méthode scientifique a permis à certains éléments probants réfutant les événements du 11/9 d’obtenir un niveau de crédibilité sans précédent.

La version allemande du 9/11 Consensus est accessible à l’adresse : www.consensus911.org/de

Tod Fletcher 1.3 x 1.06Thomas (‘’Tod’’) Christopher Fletcher est né le 27 février 1952 dans le comté d’Alameda en Californie. En 1980, alors qu’il étudiait à Berkeley, il épousa Susan Elizabeth Peabody, une étudiante qui deviendra plus tard professeure de littérature anglaise.

Tod a suivi un Master en Géographie à Berkeley, et a soutenu sa thèse en 1982 (“The Mono Basin in the Nineteenth Century: Discovery, Settlement, Land Use,” 1982).

Il travailla ensuite plusieurs années à son doctorat qu’il compléta presque entièrement sauf sa thèse (‘’dissertation’’). C’est à cette époque que sa femme Susan contracta une maladie chronique connue sous le nom d’ « hypersensibilité à l’environnement », qui s’aggrava à un tel point qu’elle en resta clouée au lit. Désireux de prendre lui-même soin d’elle, il ne put postuler qu’aux postes d’enseignant situés non loin de son domicile. Il enseigna à l’Université de Berkely jusqu’au jour où son financement fut stoppé par l’université, après quoi il enseigna dans d’autres lycées alentour.

Continue reading »

Dr. David Ray GriffinTod Fletcher, l’un des membres du Comité du Consensus911 a écrit une critique élogieuse du Dr. David Ray Griffin (ci-contre), mettant en avant son immense contribution à la communauté du Mouvement pour la vérité sur le 11/9, dans le chapitre, “Championing Truth and Justice: Griffin on 9/11,” tiré de son livre, Reason and Reenchantment: The Philosophical, Religious, and Political Thought of David Ray Griffin (2014).

David Ray Griffin est le cofondateur et modérateur du 9/11 Consensus Panel, avec Elizabeth Woodworth qui en assure la coordination.

L’essai de Tod Fletcher est disponible en ligne et fournit un excellent résumé du travail du Dr. Griffin, ainsi que du développement de la connaissance basée sur les éléments les plus probants au sein de la communauté des chercheurs sur le 11-Septembre.

 

Black Box ImageNEW YORK, 10 septembre 2014 – Alors que les disparitions d’avion continuent de faire les gros titres, de nouveaux éléments remettent en question le fait que certaines boites noires des avions du 11/9 n’ont jamais été retrouvées.

Des pompiers travaillant à Ground Zero en octobre 2001 affirment avoir retrouvé trois de ces quatre appareils pratiquement indestructibles. La localisation du signal (pinging) de l’un de ces enregistreurs de vol avait préalablement été annoncée par le directeur du Bureau de gestion des urgences de New York, et a été confirmée grâce à des détecteurs de fréquences radio.

Ces informations sont présentées par les 24 membres du 9/11 Consensus Panel, qui a utilisé une méthode de travail rigoureuse utilisée dans le domaine de la médecine pour sélectionner les éléments les plus probants. En trois ans, le Panel a élaboré au travers de son Comité de lecture, et publié, un total de 44 Points de Consensus réfutant la version officielle des événements du 11 septembre 2001.

Continue reading »

Le trou circulaire dans le mur intérieur du PentagoneTod Fletcher, l’un des 22 chercheurs du 11-Septembre membre du Consensus Panel, nous explique comment travaille ce comité d’experts, et nous présente une approche contextuelle pour analyser les événements survenus au Pentagone, à propos desquels règne encore une grande confusion.

Fletcher évoque aussi l’absence de preuves soutenant la version officielle à propos des pirates de l’air et des appels téléphoniques émis depuis les avions. Il présente ensuite une analyse pertinente des témoignages, des débris matériels, et des photos et vidéos disponibles, ainsi que des boites noires.

Cette interview, initialement diffusée le 2 septembre 2014 à 13h (heure du Pacifique) est désormais disponible en ligne.

Note de l’Editeur : Bien que certains membres du Comité puissent avoir chacun une opinion sur ce qui a percuté le Pentagone, le Consensus Panel n’a pas encore adopté une position commune de ses 22 membres sur ce sujet controversé.

imagesHG6PVD282 juin 2014 – Les 24 membres du 9/11 Consensus Panel – qui comprend des physiciens, chimistes, ingénieurs, pilotes de ligne, avocats et juristes – annoncent aujourd’hui trois nouvelles études qui confirment que le bâtiment 7 du WTC 7 a bien été abattu par démolition contrôlée.

Ces trois points réfutent l’affirmation du NIST américain (National Institute of Standards and Technology) selon laquelle le 11 septembre 2001, pour la première fois dans l’Histoire, le feu a causé l’effondrement total et soudain d’un gratte-ciel à structure d’acier protégé contre l’incendie.

(Notez qu’alors que le Consensus Panel utilise pour son travail une méthodologie scientifique basée sur un comité de lecture, le rapport du NIST n’a lui pas été relu par un comité de lecture.)

Le premier point du Panel traite de la simulation informatique du NIST, qui était censée montrer que la dilatation thermique provoquée par les incendies a fait sortir une poutre de sa jonction sur la Colonne 79, enclenchant ainsi un effondrement total de l’ensemble de ce bâtiment de 47 étages à 17 h 21 cet après-midi-là.

Continue reading »

Le 9/11 Consensus Panel a le plaisir d’accueillir M. Tony  Szamboti en tant que membre de son Comité de lecture (Panel).

Tony Szamboti est ingénieur en mécanique des structures, doté d’une expérience de 28 ans dans la conception de structures pour l’industrie aérospatiale. Il est membre de l’association des Universitaires pour la justice et le vérité sur le 11/9 (Scholars for 9/11 Truth and Justice) et des Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9 (Architects & Engineers for 9/11 Truth, ou AE911Truth).  Il figure dans le documentaire très réussi d’AE911Truth’ sorti en 2012 “9/11 Explosive Evidence: Experts Speak Out“. 

Plus d’informations sur les membres du Comité (Panel) ici.

DutchFlag26 novembre 2013 — Le 9/11 Consensus Panel a le plaisir d’annoncer la mise à disposition de l’ensemble de son site Web en hollandais, y compris les 37 Points de Consensus développés jusqu’à aujourd’hui.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

JFK_DouglassNew York, 20 novembre 2013 – Cette année du cinquantenaire de l’assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy a vu Edward Snowden et Glenn Greenwald lever un coin du voile sur les activités illégales d’espionnage des citoyens américains et alliés de la part de l’ « État profond » (Deep State) aux États-Unis.

La prise de conscience généralisée de ces « crimes d’État contre la démocratie » doit permettre de changer la donne et de reconsidérer à la fois le passé et le présent.

Afin de rendre hommage à la vie de J.F. Kennedy, le 9/11 Consensus Panel a décidé aujourd’hui de mettre en avant une étude académique qui prouve de façon méthodique l’opération de camouflage de la Commission Warren sur le crime d’État de l’assassinat de JFK.

Continue reading »

Les 23 membres du Comité du 9/11 Consensus ont conduit trois cycles de relecture – durant lesquels chacun ne connait pas l’opinion des autres (méthode Delphi) -, et sont arrivés à dégager 5 nouveaux points de consensus réfutant la version officielle du 11-Septembre, dont voici la liste :

  1. Des indices sismiques révélateurs d’importantes explosions dans le sous-sol des Tours Jumelles
  2. Des indices matériels et témoignages d’explosions sous les Tours Jumelles
  3. De l’acier fondu coulant sous la pile de débris des Tours Jumelles plusieurs semaines après le 11/9
  4. L’échec du NIST, malgré sept années d’effort, à présenter une simulation informatique de l’effondrement du Bâtiment 7 qui soit compatible avec les images de l’événement
  5. Un sérieux problème de chronologie dans la fameuse histoire du « Let’s Roll ! » à bord du vol UA 93, qui a été utilisé comme un cri de ralliement et de guerre

Cela porte à 37 le nombre total de Points de Consensus.

TruthSeeker_GladioCette émission de 12 minutes diffusée par la chaine moscovite Russia Today s’intitule “9/11 and Operation Gladio“. Y sont interviewés quatre membres du 9/11 Consensus Panel, dont  le Dr. Daniele Ganser, auteur du livre “Les armées secrètes de l’OTAN“, le Dr. Graeme MacQueen, co-éditeur du “Journal of 9/11 Studies,” l’ingénieur et chercheur du 11-Septembre Jonathan Cole, et Elizabeth Woodworth, la co-fondatrice avec Dr. David Ray Griffin – et coordinatrice – du 9/11 Consensus Panel.

L’émission a été diffusée 5 fois par Russia Today et a été visionnée par 100 000 personnes durant la première journée après sa mise en ligne sur Internet.

911TNPH_dvdLe réalisateur plusieurs fois primé et membre du 9/11 Consensus Panel, Massimo Mazzucco, lance aujourd’hui son documentaire “11-Septembre : Le nouveau Pearl harbor“. Ce film pédagogique et exhaustif de presque 5 heures a nécessité trois ans de travail. Il se compose de 7 parties distinctes et résume l’essentiel du débat public qui anime Internet depuis 12 ans sur le sujet du 11/9.

Mazzucco commente : “Bien que principalement destiné au grand public, le film apporte également des éléments nouveaux qui intéresseront certainement les chercheurs et les spécialistes. Ce film se veut pédagogique, c’est une opération sans objectif de profits, et cela doit rester ainsi pour se conformer aux droits du Copyright. C’est pour cela que nous l’avons mis en ligne gratuitement dès le lancement.”

Le film est également disponible en coffret DVD, et existe en plusieurs langues (anglais, italien notamment).

Le contenu précis du documentaire est indexé sur le site de M. Mazzucco, pour faciliter la recherche de sujets particuliers.

BoeingUA93En cas de détournement, les pilotes de ligne sont entrainés à taper sur leur transpondeur le code universel  de détournement (7500), appelé “Sqwak” en anglais, pour avertir les contrôleurs de la Federal Aviation Agency (FAA) au sol.

Bien que cela ne prenne que 2 ou 3 secondes, le fait qu’aucun des 8 pilotes n’a effectué ce geste simple et obligatoire jette de sérieux doutes sur l’histoire des pirates de l’air. Lire la suite…